Accueil

Beaucoup de questions restent sans réponse concernant le futur gymnase.
La Municipalité d’Echallens n’a organisé aucune séance d’information pour les citoyens d’Echallens, aucune démarche participative n’a été menée.

La Loi sur l’aménagement du territoire (LAT) prévoit pourtant, au point 2 de son article 17: «Elle (la Municipalité) est chargée de l’information et de la participation de la population.» Le référendum va permettre que cette information soit donnée et cette participation mise en place, au moins partiellement.


Le Référendum

Il s’agit de permettre aux Challensoises et Challensois de décider s’ils veulent, ou non, vendre un terrain qui leur appartient au Canton, qui prévoit en principe d’y construire un gymnase.
C’est ce qu’on appelle la démocratie directe, une composante importante de la démocratie suisse. Cela permet aux citoyens d’avoir leur mot à dire, même lorsque les Autorités élues ont pris des décisions.
Dans un premier temps, il s’agit de récolter suffisamment de signatures pour permettre que la votation soit organisée. Signer pour le référendum ne signifie pas que l’on signe pour ou contre le gymnase. Juste que l’on est d’accord que la question soit posée aux citoyens d’Echallens.


Questions sans réponse

Vision globale

Echallens compte aujourd’hui environ 5800 habitants et elle pourrait en compter 1600 habitants de plus d’ici à 2036. Dans quel développement urbanistique le gymnase s’inscrit-il?

Mobilité

Le gymnase pourrait accueillir jusqu’à 1140 élèves, plus leurs enseignants. Comme environ 200 élèves challensois fréquenteront le nouvel établissement, par quel moyen de mobilité les autres étudiants se rendront-ils à Court-Champ?

Un parking pour les enseignants et employés du gymnase est prévu, qu’en est-il des gymnasiens ? Scooters, motos, vélos et même parfois voitures pour certains, où iront-ils parquer tous ces 2 et 4 roues ? Aucune indication n’a été donnée pour l’emplacement et la fréquence des livraisons (réfectoire, aula, etc.).
La gare est-elle assez grande ou faut-il prévoir des travaux, notamment au niveau du passage souterrain ?

Combien de bus supplémentaires seront-ils nécessaires par jour ? Faudra-t-il réaménager la place de la gare pour accueillir plus de bus, agrandir les arrêts ?

Nos routes, qui accueilleront bientôt les 450 véhicules de l’écoquartier du Crépon, pourront-elles absorber ce surplus de trafic ?

Emplacement

La portion de parcelle principale se situe entre le dernier bâtiment de Court-Champ et les trois bâtiments de couleur de Cité-Derrière, la deuxième portion comprend le parking de Court-Champ. Entre ces deux portions de parcelle se trouvent le complexe scolaire primaire de Court-Champ. Comment se passera la cohabitation entre les écoliers et les gymnasiens ?

Les terrains prévus de part et d’autre du collège existant de Court-Champ seront occupés au maximum de leur capacité. Comment va-t-on faire s’il faut agrandir le collège de Court-Champ ou même le gymnase par la suite ?

Des installations sportives et une aula sont prévues, et l’Etat de Vaud s’engage à les mettre à disposition de la commune et des sociétés locales les soirs et les week-ends. Où seront situées ces installations et cette aula ?

Infrastructures (STEP, déchetterie, etc.)

Doit-on adapter ces infrastructures? Avec quel financement ?

A savoir

Une fois les parcelles acquises, l’Etat de Vaud sera maître à bord et pourra décréter librement de la mise en oeuvre au besoin d’un plan d’affectation cantonal PAC ( LATC art 44 lettre d, LATC art. 73 et 74,). A ce jour, nous ne connaissons ni l’emplacement, ni la taille, ni la forme du futur gymnase, nous confions les rênes au canton.